Anne L.

Entre les lignes Chantilly est née en décembre 2016 du désir de poursuivre l'aventure commencée à Creil il y a 15 ans. 
C'est un lieu de rencontres et de découvertes, un lieu vivant où l'on se retrouve pour Echanger, Rêver, Voyager, Penser autour d'une sélection exigeante de littérature, d'histoire, de gastronomie, de beaux livres, et qui fait aussi une belle place à la littérature de jeunesse.

22,00
par (Libraire)
26 septembre 2021

Voici un magnifique roman d’amour, d’apprentissage à la fois sentimental et politique, une ode à la liberté et à la littérature: Fazil a tout perdu après la mort de son père. Etudiant en littérature, s’il veut continuer ses études, il doit réduire son train de vie et obtenir une bourse. Il trouve un logement bon marché dans une auberge où tous les locataires partagent la cuisine. Pour survivre, il décroche un petit boulot qui consiste à jouer les figurants dans une émission de variétés. C’est là qu’il rencontre Madame Hayat, une femme bien plus âgée que lui, dont il tombe éperdument amoureux. Il y rencontre aussi Sila, qui fait les mêmes études que lui et dont la situation familiale similaire à la sienne va les rapprocher. Mais peut-on seulement aimer aussi passionnément 2 femmes si différentes ? Il découvre le plaisir, l’abandon avec l’une, et partage des discussions intellectuelles et l’amour de la littérature avec l’autre ; tourmenté par la culpabilité et la solitude, il est incapable de choisir entre ces 2 femmes.… Dans un pays où les libertés sont de plus en plus réduites, les hommes sont emprisonnés de façon arbitraire, tabassés dans la rue par des milices islamistes, Fazil, en même temps qu’il découvre la vie, ouvre les yeux sur la réalité politique de son pays : y a t’il un avenir pour lui ou doit-il s’exiler au Canada, comme le lui propose Sila ?

par (Libraire)
14 juin 2021

2005, Italie, Basilicate, le village de Ravina se prépare à la fête. Chiara, une adolescente de 15 ans disparait. Comment parler de cette histoire qui ressemble à un banal fait-divers ? Tout réside dans la construction du roman et sa tension extrême.
Sandro, le narrateur, est un proche de la famille. Il aura fallu 15 années pour qu’il s’autorise à parler, sortir de son isolement, et pour enfin quitter le village. Mis au ban de la société , il est le témoin muet d’une société prise dans l’engrenage d’une folie médiatique, où le drame se noue au cœur même des familles pour des jalousies et des frustrations accumulées au fil du temps. Il nous dévoile les faits avec un art du suspens qui donne le tournis. En dire plus serait gâcher un grand plaisir de lecture...