Claire L.

Né d'aucune femme

Manufacture de livres

20,90
par (Libraire)
5 juin 2019

L’histoire de Rose est de celle qui vous happe dès les premières pages. Mi-XIXème siècle, peut-être, famille paysanne très pauvre, quatre filles ; le père vend l’ainée de 14 ans à un maitre châtelain. Le décor est planté. Rose raconte elle-même son histoire, dans des carnets sauvés de manière épique, écrits avec ces mêmes mots qui l’ont sauvée car ils l’ont maintenue debout. Le destin tragique et cruel de Rose nous bouleverse et reste longtemps à nous hanter, une fois le livre refermé.

Les Dieux de Howl Mountain
21,90
par (Libraire)
5 juin 2019

Le jeune Rory, de retour de la guerre de Corée, amputé d’une jambe, revient chez sa grand-mère dans les montagnes de Caroline du Nord. Dans un contexte de contrebande d’alcool, de corruption, de courses clandestines de voitures trafiquées, Rory se retrouve violemment confronté à sa propre histoire : pourquoi sa mère est internée depuis sa naissance et a perdu la voix … Jusqu’où sa grand-mère, vieille guérisseuse réputée mais aussi ancienne prostituée honnie, pourra le protéger ? excellent roman noir d’un nouvel auteur, à suivre …

Les Âmes silencieuses
par (Libraire)
5 juin 2019

1942 - Héloïse, à peine 20 ans, voit les Allemands s’installer dans son petit village du Berry.
2012 - Loïc, la quarantaine, au chômage et en plein divorce compliqué, se retrouve à devoir vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère.
Au grenier, il y découvre une correspondance entre celle-ci et un certain J. … intrigué, il se plonge dans son histoire familiale. Que s’est-il passé pendant la guerre ? Car à peine arrivé dans ce village, Loïc découvre que sa grand-mère, Héloïse, a été tondue à la libération … Quel secret Héloïse a-t-elle tu pendant 50 ans ?
Les chapitres alternent entre la vie d’Héloïse pendant la guerre, son quotidien, ses souffrances, ses doutes, et les recherches de Loïc, plus cynique, créant un suspense jusqu’au bout. La chute, inattendue, n’est pas celle que l’on croit …
Entre secrets de famille et non-dits se dessinent deux magnifiques portraits attachants et réalistes.

La guerre est une ruse
par (Libraire)
11 septembre 2018

un grand coup de coeur, et ce n'est que le début d'une trilogie ...

1992-1995. L’Algérie n’en finit plus d’exploser de toute part… pouvoir politique, armée, FIS, modérés ou islamistes radicaux, attentats ou complots, corruption, ingérence de la France… dans ce micmac, on ne sait plus qui dirige vraiment le pays. Tedj Benlazar, agent français d’origine algérienne de la DGSE, semble seul se rendre compte de l’ampleur et de la mainmise des terroristes sur le pays et, déjà, sur la France. Noir, dense, un texte qu’on ne lâche pas.

Dix-sept ans
20,50
par (Libraire)
30 août 2018

Eric Fottorino toujours en quête d'identité

L’histoire commence lors d’un banal déjeuner de famille. Trois frères, assis autour de leur mère, l’écoutent leur raconter son adolescence, cette partie de sa vie ignorée et le secret qu’elle a gardé en elle jusque-là.
Cette révélation ébranle violemment Éric, l’ainé des fils. Comment a-t-il pu vivre 50 ans avec ou à côté d’une inconnue ? car de ce jour-là, le fils réalise qu’il ne connait pas sa mère…
Éric Fottorino nous retrace le chemin qui le mènera de La Rochelle à Nice, ville de ses origines, à la recherche de cette femme, mère à 17 ans, à qui on a interdit par deux fois d’être mère.
Ce récit nous emmène dans une certaine France des années 60 où sa mère, fille-mère, rejetée par sa propre mère, a tenté tant bien que mal de vivre en femme libre … et toujours, tout au long de ce récit, court, incisif, rempli d’émotions, ce questionnement lancinant et persistant d’un fils : Qui est sa mère et lui qui est-il ?
Une tendresse infinie tout au fil du récit, et une pudeur délicate, nous font rentrer dans ce récit intimiste avec une discrétion un peu feutrée.