Après 17 ans de présence en centre ville de Creil, la librairie Entre les lignes va malheureusement fermer ses portes le 4 juillet au soir. La librairie de Chantilly reste ouverte et continuera à vous servir.

Si vous souhaitez venir retirer une commande à Creil, merci de bien vouloir ne choisir que les livres en stock (points verts).

Un grand merci à tous nos clients pour votre fidélité tout au long de ces années.

Lydie B.

Marina A.
16,00
par (Libraire)
13 février 2021

Troublant

Alors qu’il se prépare à une rare semaine de vacances reposantes à Florence en compagnie de sa compagne et de leur fille, le Dr Paul Gachet se sent bousculé par une performeuse dont il ne connait absolument rien. Des affiches géantes du visage de Marina Abramovic en tous lieux de la ville, viennent perturbées leur séjour. Entourés de chefs d’œuvre majeurs de l’art et d’une architecture somptueuse, ils n’ont d’yeux que pour cette femme inconnue qui comme une sorcière envahit leurs esprits. Le besoin de la découvrir comme une urgence absolue, va les entraîner vers une exhibition de la performeuse au Palazzo Strozzi. Paul ressortira bouleversé tant les scènes dérangeantes, intrigantes, de Marina A l’interrogent. Deux ans plus tard à Paris, alors que la pandémie fait rage, le chirurgien assimile les consignes sanitaires à des performances, se confronter à l’inconnu malgré la peur, ériger des frontières à la limite des corps. L’impossible rapprochement comme pour Marina Abramovic à Bangkok en 1983.

Les orages
18,00
par (Libraire)
13 février 2021

Les orages qui font vaciller la vie.

Après "Par les routes" Prix Fémina 2019, Sylvain Prudhomme revient avec "Les Orages" un livre de nouvelles.

Treize bouleversements, des moments de vie où tout bascule, des orages intérieurs.
Les orages menacent, secouent, déchirent, ravagent puis s'éloignent. La menace passe et l'arc-en-ciel illumine le ciel.
Sous la plume délicate et élégante de Sylvain Prudhomme, des vies ordinaires qui nous émeuvent.

Ici-bas

Pierre Guerci

Gallimard

18,00
par (Libraire)
13 février 2021

maudites fratries

Un premier roman, dans un style remarquable qui nous renvoie en miroir à notre propre humanité.
Avec la perte du père c’est aussi le statut d’enfant qu’il faut accepter de voir mourir.

A la sortie de l’hôpital, le narrateur accompagne son père en fin de vie lors de son retour au domicile. Ce fils n’avait jusque-là jamais été invité dans la maison paternelle. Il est le petit dernier d’une fratrie illégitime rejetée par la famille officielle du patriarche, ancien professeur de médecine. L’apocalypse s’abat sur cette double famille et provoque un renversement complet de ce qui était convenu. Une fulgurance de sentiments confus submerge ce fils qui semble n’avoir pour seule injonction que celle d’aimer sans forcément être aimé en retour.

Ces orages-là
par (Libraire)
7 janvier 2021

Un amour destructeur

Clémence qui fut une enfant surdouée est aujourd’hui une jeune femme meurtrie. Après trois années de terreur, elle a enfin réussi à prendre LA décision vitale ; elle part, elle fuit Thomas. Celui qui était son prince charmant l’a détruite, écrasée. Thomas a creusé un abîme en Clémence, il l’a séparé de tous ceux qui l’aimaient, qui auraient pu l’aider. Il ne reste que Manon qui saura la soutenir pour ce grand jour. Clémence s’échappe de chez Thomas. Elle a trouvé une petite maison laide avec un minuscule jardin. Mais là, elle pourra réapprendre à vivre. Peut-être ! Pour revivre, il faut rompre la chaine invisible qui la maintient attachée à Thomas, qui lui donne cette peur au ventre, qui la paralyse alors qu’il la traque, la recherche sans cesse. Pourra-t-elle un jour retrouver la confiance pour se battre, se métamorphoser ?
Sandrine Collette nous immerge dans une nature prédatrice avec une écriture intense, tendue, nous faisant vibrer au rythme de ses personnages qui tentent de sortir du désespoir.

Antoine des Gommiers, Roman
18,00
par (Libraire)
4 janvier 2021

Mettre du bleu sur l'existence

Comme leur mère Antoinette le répète à qui veut l'entendre, Antoine des Gommiers, le devin qui a donné une légende à son village est leur ancêtre. Alors Ti Tony et Franky pourraient peut-être profiter de cette histoire pour adoucir le cours de leur vie.
Dans ses prédictions Antoine des Gommiers disait qu'il n'y a d'avenir que comme nous le faisons. Franky d'une grande maladresse pour toutes les choses courantes est maître dans l'art des mots. Un cadeau du ciel disait son professeur. Franky a décidé de se conter un passé.
Dans le corridor de la grand-rue à Port-au-Prince, tous partagent les mêmes conditions d'existence, de misérable survie.
Ti Tony, inculte et terre à terre, doit s'arranger avec les réalités de la vie. Il vend de la borlette (loterie) à ceux qui croient en leur chance mais perdent chaque jour. Et puisque leur vie n'en est pas une, Franky va y mettre du bleu pour la rendre plus belle. En relatant l'histoire d'Antoine des Gommiers, Franky trace des repères, reconstitue un passé sans lequel nul ne trouve son chemin, même dans le corridor de la grand-rue de Port-au-Prince, pour les aider à aimer ou simplement supporter cette vie des quartiers pauvres d'Haïti, certes haute en couleur mais toujours dans l'errance.
La poésie de Lyonel Trouillot et, sous sa plume, l'indigo de Franky, y posent une touche d'espérance et de rêve comme les couleurs de l'arc en ciel sur un ciel d'orage.