Après 17 ans de présence en centre ville de Creil, la librairie Entre les lignes va malheureusement fermer ses portes le 4 juillet au soir. La librairie de Chantilly reste ouverte et continuera à vous servir.

Si vous souhaitez venir retirer une commande à Creil, merci de bien vouloir ne choisir que les livres en stock (points verts).

Un grand merci à tous nos clients pour votre fidélité tout au long de ces années.

M. Je-Sais-Tout, Conseils impurs d'un vieux dégueulasse
1 autre image
EAN13
9782330148805
ISBN
978-2-330-14880-5
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
Romans, Nouvelles
Nombre de pages
368
Dimensions
24 x 14 x 2 cm
Poids
474 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

M. Je-Sais-Tout

Conseils impurs d'un vieux dégueulasse

De

Actes Sud

Romans, Nouvelles

Offres

Cry-Baby, avec Johnny Depp dans un de ses premiers rôles ? C'est lui. Serial Mother, mettant en scène une Kathleen Turner en mère tueuse sur fond pastel ? Lui encore. Hairspray, qui a connu un énorme succès tant à Broadway que dans sa réadaptation cinématographique ? Lui aussi.Réalisateur, scénariste, acteur, écrivain et artiste jusqu'au bout de sa célèbre moustache dessinée à l'eye-liner, John Waters - alias le Pape du Trash - semble avoir autant de casquettes qu'il a eu de vies. À soixante-quatorze ans, toujours aussi déjanté et acerbe, il revient avec ce nouvel ouvrage, à la fois mémoires et livre de conseils, récit nourri d'anecdotes de tournage et d'expériences personnelles, d'hommages et d'exercices d'admiration (Warhol, Divine, Pasolini, Patty Hearst...), d'humour irrévérencieux et de punch lines ravageuses.Toujours aussi radical et transgressif, le dandy punk et kitsch de Baltimore, devenu culte malgré lui, continue d'épingler les travers de ses contemporains et de pourfendre ses ennemis : le conformisme, le bon goût, les racistes et homophobes de tous bords. Pour cela, il dispose d'une arme de subversion massive : l'humour noir. Qu'il évoque sa période underground et ses déboires hollywoodiens ou qu'il livre ses pensées sur la sexualité, le militantisme, la mort, l'art simiesque ou la drogue, John Waters le fait toujours avec une formidable liberté de ton et un sens de la formule percutant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.