Après 17 ans de présence en centre ville de Creil, la librairie Entre les lignes va malheureusement fermer ses portes le 4 juillet au soir. La librairie de Chantilly reste ouverte et continuera à vous servir.

Si vous souhaitez venir retirer une commande à Creil, merci de bien vouloir ne choisir que les livres en stock (points verts).

Un grand merci à tous nos clients pour votre fidélité tout au long de ces années.

Les Fables de La Fontaine illustrées par Gustave Moreau, ALBUM FRANÇAIS
EAN13
9782902302611
ISBN
978-2-902302-61-1
Éditeur
IN FINE
Date de publication
Collection
Monographie Catalogue
Nombre de pages
96
Dimensions
30 x 24 x 1 cm
Poids
838 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Fables de La Fontaine illustrées par Gustave Moreau

Album Français

In Fine

Monographie Catalogue

Offres

L’histoire commence comme l’un de ces contes qui ont bercé notre enfance. Il était une fois un collectionneur, Antony Roux (1833-1913), natif de Marseille et grand amateur d’art, qui commanda à Gustave Moreau (1826-1898), peintre d’histoire fameux, des illustrations pour les Fables de La Fontaine (1621-1695). Réservés, à l’origine, à la seule jouissance du collectionneur et destinés à composer un unique livre, soixante-quatre chefs-d’œuvre à l’aquarelle virent le jour à Paris, au 14, rue de La Rochefoucauld, entre 1879 et 1884. Exposées, pour vingt-cinq d’entre elles, en 1881 dans le salon particulier que la Société d’Aquarellistes français occupait chez Durand-Ruel, au 16, rue Laffitte, puis, dans leur ensemble, à la galerie Boussod et Valadon (ancienne maison Goupil), au 9, rue Chaptal, et à Londres dans la succursale londonienne de cette même galerie en 1886, ces aquarelles furent réunies dans leur quasi-totalité une ultime fois en 1906 sous l’égide de Robert de Montesquiou et de la comtesse Greffulhe. Trente-cinq d’entre elles – les vingt-neuf autres ayant disparu – reviennent aujourd’hui, à l’occasion de l’exposition qui leur est dédiée au musée national Gustave Moreau, autrefois atelier qui les vit naître. Notre souhait, en publiant, à l’orée du xxie siècle, ces trente-cinq fables et les illustrations qu’en fit Gustave Moreau, est de les rendre aussi populaires que celles de Gustave Doré en leur temps et de retrouver ce bonheur d’enfance de la seule illustration en regard du texte de La Fontaine. (Extrait de la Préface de Marie-Cécile Forest)
S'identifier pour envoyer des commentaires.